CARRELEUR MOSAISTE - Apprendre à aimer un métier Agrandir l'image

CARRELEUR MOSAISTE - Apprendre à aimer un métier

ISBN 978-2-7466-0430-8

Neuf

Guide technique sur la fabrication du carrelage et expliquant les bases du métier de carreleur en détaillant et documentant les différentes techniques et outils permettant la pose de carreaux de revêtement ou de décoration.

Date de publication originale : 1 avril 2010

Plus de détails

2000 Produits

24,00 € TTC

En savoir plus

CARRELEUR-MOSAISTE, apprendre à aimer un métier

                                   

 

Le point de niveau

            Il est basé sur le trait mètre, véritable repaire situé à un mètre au-dessus du sol fini que l'on trace sur le pourtour de la pièce à carreler. Il permet d'établir le point moyen du sol brut car parfois la surprise vous attend.

 

La bétonnière

            Le mortier (sable et ciment) peut se réaliser de deux manières ; soit en mettant l'eau avant ou après. Personnellement j'ai toujours mouillé le mélange en dernier.

            Le béton (grave et ciment), il est préférable de mettre l'eau en premier au ¾ de son volume, quitte à le remouiller sur la fin de la gâchée pour obtenir une parfaite homogénéité.

 

La gâchée faite à la main

            Elle doit être relevée et retournée trois fois, deux fois à sec et une fois mouillée permettant un mélange parfait (sable ciment et eau).

 

Comment tenir une règle

            Pour tirer une chape, gratter avec la règles pour bien dégager les guides, faire des allées et venues en éventails de gauche et de droite et en suite tirer droit à l'arase des guides.

 

Pose traditionnelle et pose à la colle

Dont chacune se différencie par ses avantages et inconvénients

            Au mortier, une fois la chape faite, il faut carreler entièrement la pièce dans la même journée et en suivant il est même possible de jointoyer.

            Il faut savoir que c'est un gain de temps pour trois raisons :

1- Vous allez deux fois plus vite n'ayant pas à laver le carrelage puisque vous allez jointoyer et la chape fraîche absorbant l'eau du jointoiement en facilite sa finition.

2-Si un carreau ressort ou est trop enfoncé vous pouvez le rechargé ou le taper pour l'enfoncer un peu plus permettant un réglage et une finition parfaite.

3-Votre pièce est fini de carreler et le lendemain vous pouvez marcher dessus. Si vous faîtes le jointoiement le lendemain cela vous fait perdre une demie journée

            A la colle l'avantage majeur est de s'arrêter quand on veut et où l'on veut, mais il faut attendre le lendemain pour jointoyer sauf si on utilise des colles à prises rapides dans des endroits ciblés et particuliers.

            Par contre il faut penser qu'en jointoyant le lendemain l'humidité du joint n'est pas absorbable par le sol. Au traditionnel, le lendemain le poudrage crée comme un film nylon empêchant toute absorption du sol. Pour ce qui est de la colle le résultat est identique le lendemain.

 

Pose murale

            Peut se réaliser soit avec des croisillons adaptés en fonction du joint que vous souhaitez, soit avec un cordeau tendu sur chaque rangée.

 

Le coupe carreaux manuel ou carrelette

            Il est évident d'utiliser une molette en fonction du format et de la dureté du carreau. Par exemple une petite molette pour de la faïence fine en émail et inversement une grosse pour du grès cérame grand format et gros carrelage genre terre cuite.

 

Les coupes-carreaux électriques

            Pour s'en servir il est préférable de se mettre derrière la machine et non de face évitant de se faire mouiller.

 

Jointoiements muraux

            Charger de laitance (liant) la raclette en la passant par bandes verticales puis dégrossir et finir de nettoyer en éventail. La finition se fera en passant un bâton affûté et incliné sur le joint pour bien le lisser. Se mettre de profil pour passer un chiffon sec pour mieux voir la poussière à enlever.

 

Pose sol

            Les carreaux cassés (opus incertum) la pose doit toujours se faire en éventail cela évite de se fermer dans la pose.

 

Position du corps

            Evitez de poser un genou à terre lors d'un travail au sol, se tenir de préférence accroupi en gardant un genou plié, la fesse reposant sur le talon et l'autre genou relevé ce qui permet de garder le buste droit en alternant la position des jambes pour se soulager, limitant ainsi la fatigue, les douleurs lombaires et articulaires